Gruppo 25 aprile

Piattaforma civica (e apartitica) per Venezia e la sua laguna

Lettera aperta di una cittadina francese

Le maire de Venise, Brugnaro, vient discuter ou défendre sa ville auprès d’Irina Bokova, directrice générale de l’Unesco, rue Miollis à Paris. L’Unesco, vous le savez, a menacé Venise d’être inscrite sur la liste des “Sites Mondiaux de l’Humanité EN PERIL” avec dead-line au 1er février 2017 pour des propositions de sauvegarde.
Peut être avez vous suivi le travail de l’association Gruppo 25 aprile et de celle plus récente, VeneziaMioFuturo, en réponse à une phrase du maire prétendant que la vraie Venise actuelle était à Mestre, où résident tous les travailleurs et les vénitiens chassés par les trafics de location AirBnb, les ventes aux chinois et le tourisme de masse, bref de putatifs électeurs.
Cette protestation avait donné lieu à un flash mob où, ds qq villes d’Europe- dont Paris depuis le Sacré Coeur- et du monde comme à des milliers de fenêtres vénitiennes, était apparues des banderoles bleu, vert et blanc “Venezia mio futuro/Venice my future”) l’été dernier, puis à l’automne une manifestation très suivie vers le Rialto, tout carrossello dehors et encore une autre valises en main dénonçant l’exil des vénitiens du Centre historique. Vous avez bien sur eu vent de celles organisées par No Grandi Navi contre ces géants qui naviguent dangereusement le canal de la Giudecca.
Plus que de protester, ces citoyens se sont réunis par quartiers depuis l’annonce de l’Unesco, l’été dernier .En sont sorties des propositions réalisables et constructives qui, sans résoudre tout, permettraient aux résidents du centre historique et de la lagune, de vivre sereinement. Il en a été publié en pleine page un résumé très bien conçu. Nous avons tous tweetté à l’Unesco et à mme Bokova ce document.
En effet, la Mairie avait promis un dialogue avec les vénitiens, ce qui n’a pas eu lieu malgré les annonces de réunion par quartier (“sestieri”) qui ont été largement relayées par les réseaux sociaux. Sans réponse ou prise de contact, les citoyens ont continué leur réflexion et présentent aujourd’hui ces propositions à la fois à la municipalité et à Madame Bokova afin qu’elle en tienne compte, en parallèle de celles du Maire et de son équipe, inconnues de tous. Ce dernier n’a trouvé jusqu’à présent que de protester de l’effet négatif sur l’économie de la cité et de son image ainsi que de l’absence de soutient de Rome. Il est vrai, vous le savez, que Venise relève d’une Loi spéciale qui en rattache les plus importantes décisions et les subventions au gouvernement national à Rome et en ce moment…
Je ne sais ce que vous pourrez tirer de ces informations pour souligner l’action de ces associations apolitiques et citoyennes au regard de cette visite à l’Unesco du Maire de Venise. Mais les vénitiens sont peu nombreux, armés de leur seul courage et ont besoin d’être soutenus par tous ceux qui aiment leur cité et la lagune ds sa réelle authenticité. Et les français sont les plus fidèles à ce lieu magique.
Voici la page du blog de Gruppo 25 aprile
Votre appui nous serait précieux et si vous vouliez bien vous en faire l’écho auprès de vos confrères afin que cette action remarquable ne reste pas lettre morte, que monsieur Brugnaro sente le vent souffler et que si nul n’est prophète en son pays, ceux qui l’aiment puissent aussi faire une amicale pression.
Sophie Caroline Maningue de Chanaud
flash1
Photo: Isabelle Kahna
Advertisements

Navigazione ad articolo singolo

Rispondi

Inserisci i tuoi dati qui sotto o clicca su un'icona per effettuare l'accesso:

Logo WordPress.com

Stai commentando usando il tuo account WordPress.com. Chiudi sessione / Modifica )

Foto Twitter

Stai commentando usando il tuo account Twitter. Chiudi sessione / Modifica )

Foto di Facebook

Stai commentando usando il tuo account Facebook. Chiudi sessione / Modifica )

Google+ photo

Stai commentando usando il tuo account Google+. Chiudi sessione / Modifica )

Connessione a %s...